search
FR

25.06.2024

Les consommateurs Allemands dépensent moins en magasin que les autres Européens

En 2019, la part du chiffre d’affaires Magasin de la consommation privée a diminué de 1,0 % dans les pays européens (UE-27). À ce titre, les consommateurs de l’UE dépensent en moyenne 29,9% de leur budget dans les commerces traditionnels. La dernière place revient à l’Allemagne, où les consommateurs ne consacrent que 23,7% de leurs dépenses à la distribution physique.

Le commerce en ligne affiche une fort dynamique dans de nombreux pays européens, et se reflète dans la baisse de la part des dépenses de consommation dans les points de vente physiques (brick-and-mortar).

« Le commerce brick-and-mortar fait face à de nouveaux défis en Europe explique Dr Johannes Schamel, expert Retail de GfK. De nouvelles sensibilité à l’environnement émergent chez les consommateurs et la question de la durabilité joue un rôle de plus en plus important. Les distributeurs traditionnels doivent répondre à cette attente afin d’obtenir un avantage concurrentiel par rapport au e-commerce. »

Dans ce contexte, les solutions Géomarketing de GfK a évalué les indicateurs clés du marché 2019 et leur impact sur le commerce traditionnel européen. En plus d’une évaluation de l’impact de la crise du COVID-19, l’étude comprend également une analyse complète des tendances de 32 pays européens, offrant un point de référence précieux pour les distributeurs, investisseurs et promoteurs.

Points clés

Pouvoir d’achat : Les consommateurs des pays de l’UE-27 avaient un pouvoir d’achat moyen de 16 888 euros en 2019, soit une augmentation de +3,4% par rapport à l’année précédente. Sous l’effet d’une forte croissance économique, de réductions d’impôts et d’une augmentation du salaire minimum, les plus fortes augmentations de pouvoir d’achat dans l’UE ont eu lieu en Lettonie (+8,5%), en Lituanie (+7,6%) et en Estonie (+6,0%).

Inflation : Les prix ont augmenté un peu plus rapidement en fin d’année dernière en raison de l’augmentation des coûts des services. Cependant, l’inflation 2019 dans les pays de l’UE-27 n’a été que de +1,4%, soit nettement sous l’objectif de 2% de la Banque Centrale Européenne.

Chiffre d’affaires Distribution physique : le commerce traditionnel des pays de l’UE-27 a enregistré une croissance en chiffre d’affaires de +2,1%, au-dessus de l’inflation. Les marchés les plus dynamiques ont été une fois de plus en Europe de l’Est et dans les Pays Baltes. La Roumanie (+9,5%) a maintenu son taux de croissance élevé, presque le double de celui de la Bulgarie voisine (+5,4%). Les magasins physiques en Estonie (+6,6 %) et en Lituanie (6,5 %) ont bénéficié d’une augmentation constante du pouvoir d’achat.

Part du chiffre d’affaires Distribution physique dans la consommation privée : la concurrence du e-commerce ainsi que les changements fondamentaux dans les habitudes de consommation (plus de dépenses Services/Loisirs) ont entraîné une baisse de la part du CA Consommation privée dans l’UE-27, à 29,9% soit -1pt. Les Allemands ont consacré la plus faible part (23,7%) de leurs dépenses aux commerces traditionnels, ce qui s’explique en partie par la position relativement forte du commerce en ligne. En regard, les Français continuent de consacrer 36,4% de leur budget à la distribution traditionnelle.

Distribution de biens de grande consommation : les dépenses en produits grande consommation représente 55% du chiffre d’affaires de la distribution traditionnelle dans les pays de l’EU-27. Cette part monte à 60,4% en Croatie, et 59,7% en Roumanie.

--

Téléchargez gratuitement l'étude Distribution au format PDF (22 pages / anglais) disponible en cliquant ici.



Latest Press Releases

Afficher tous les communiqués de presse