Möchten Sie zur deutschen Seite wechseln?JaNeina
Close
Communiqué de presse
Media and Entertainment|Consumer Panels|Point of Sales Analytics|France|French

Rentrée littéraire : le bandeau rouge fait toujours de l’effet

30.10.2017

La rentrée littéraire fait couler beaucoup d’encre et génère un fort pic d’activité, juste avant les achats de Noël. Les enseignements - clefs sont :

  • 3,4 millions d’exemplaires « rentrée littéraire » achetés chaque année
  • Un pic de vente en Septembre, démultiplié en Décembre
  • Un Top 10 Rentrée littéraire 2017 dominé par Amélie Nothomb

Les Français sont fidèles au rendez-vous proposé par les auteurs et éditeurs. Et si l’attribution des Prix ne débute qu’en Octobre, GfK révèle que la saison littéraire connait une activité forte dès la fin Août. 

Tout d’abord, le label a un impact mesurable sur les ventes.  Ainsi, les Français achètent 3,4 millions d’exemplaires estampillés « rentrée littéraire » par an, soit près d’1 roman contemporain sur 5 (hors format poche). 

Une première raison à cela : la rentrée littéraire représente un rituel, côté éditeurs mais aussi côté lecteurs. « La rentrée littéraire place les titres concernés sous les feux des projecteurs, entre articles, émissions culturelles et animations en points de vente. explique Sandrine Vigroux, Consultante Senior Panel Consommateurs Biens Culturels. Ce qui joue sur la préméditation des achats. Nos études ont ainsi révélé que dans plus d’1 cas sur 2, le consommateur sait exactement quel titre il va acheter avant même de se rendre en magasin. »  

Autre élément : les cadeaux de fin d’année. GfK constate que le mois de décembre représente 25% des ventes de romans estampillés Rentrée littéraire. Et le phénomène s’amplifie lors de « l’attribution d’un prix littéraire, véritable caution au moment d’effectuer les cadeaux de fin d’année, précise Anne Filiot, Consultante Senior Panel Livre. Que ce soit sur internet ou dans les magasins, le mois de décembre représente ainsi 34% des ventes d’exemplaires primés en 2016*, soit près de 3 fois plus que pour les romans contemporains. » 

Prix littéraire : succès garanti

Si chaque prix est un véritable accélérateur des ventes, son impact n’est pas le même et dépend également du public visé. 

Selon les données de ventes de 2012 à 2016 (hors format poche), GfK constate ainsi qu’un prix littéraire d’automne va générer entre 40 000 et plus de 440 000 ventes additionnelles. 

Au 15 octobre, le Top 10 est dominé par Amélie Nothomb (Frappe toi le Cœur, Albin Michel) avec 112 500 exemplaires vendus suivi par "Ils vont tuer Robert Kennedy" signé Marc Dugain (54 300 exemplaires, Gallimard) et "Bakhita", de Véronique Olmi (46 500 ex, Albin Michel).

Fait intéressant relevé par Sébastien Rouault, Directeur du Panel Livre, « la moyenne des ventes en édition numérique du top 10 se situe autour de 5%. Ces romans dépendent donc encore essentiellement du format papier. Et cela sera d’autant plus vrai pour les romans primés qui deviendront des cadeaux de fin d’année. »

Demandez notre rapport Rentrée littéraire 2017 : TOP 10 des ventes Rentrée littéraire, profil des acheteurs... analyse gratuite, issue des données Panel Livres et Panel Conso Culture. 

Précisions méthodologiques

  • Rentrée littéraire : label attribué par les éditeurs
  • Prix littéraires : Académie Française, Fémina, Goncourt, Interallié, Médicis, Renaudot, Goncourt des Lycéens. 
General