logo
EN

12.03.2021

Optique: résistance de l'activité 2020

Le marché français de l'Optique a réalisé un chiffre d’affaires de 5,9 milliards d'euros en 2020, en baisse de -10,7% par rapport à 2019, démontrant une forte résistance des ventes face au recul de plus 1/3 de l’activité constaté à mi-année. Les Français ont acheté 15 millions de paires de lunettes et verres correcteurs associés en 2020. En revanche, ils ont boudé les solaires avec seulement 5 millions de paires vendues, en recul de -20%, soit le segment le plus impacté par le contexte Covid-19.

Dans le contexte de fermetures répétées liées aux confinements, ainsi que l’effet baissier de la réforme du RAC 0 (100% Santé), l’activité Optique en France a relativement bien résisté et se place en ligne avec la moyenne européenne (-11%). 

Ainsi, la baisse du marché est en grande partie imputable à la première vague Covid-19 et un effondrement de l’activité de respectivement -43%, -94% et -39% en revenus en mars, avril et mai 2020. 

Les piliers du marché, Verres de correction et Montures optiques, représentent près de 9€ dépensés sur 10 en 2020

Le chiffre d'affaires généré est de 3,7 Mds € pour les verres, toutes corrections confondues (-8% en 2020 ), et de 1,6 Mds € pour les montures optiques (-12%). Les lentilles de contacts affichent également un chiffre d’affaires en ligne avec la tendance Optique, soit 289 Mio € générés en magasins à -11%. 

Grands perdants de l’année, les ventes de Montures Solaires n’ont pas repris et finissent 2020 sur un CA en recul de -22% à 366 Mio €. Les produits d’entretien, segment encore mineur du marché, réalise 36 Mio €, soit -22%.

Au global, la répartition du marché entre équipements de marque et MDD est toujours de l’ordre 2/3 pour les fabricants, 1/3 pour les marques distributeurs. Cependant, ces dernières ont gagné quelques points de parts de marché en 2020, expliquant en partie la baisse constatée des prix moyens. Par exemple, les MDD ont représenté 37% des ventes Verres de correction, en baisse de 3% seulement, tandis que les volumes des ventes verres de marque étaient mesurée à -9%.

Les Français ne baissent pas fortement leur budget Optique

Les données GfK Market Intelligence relèvent la relative résistance du prix moyen des équipements, compte tenu des restrictions subies en 2020. En effet, l’impact économique dur des confinements pour le marché Optique et les conséquences sur le revenu des ménages, en sus de l’abaissement des plafonds de remboursement, aurait pu conduire à un effondrement des budgets Optique.

Or, en se concentrant sur le prix d’achat de la « 1ère paire », les Français ont en moyenne dépensé :

  • 130€ pour une monture optique (-3€)
  •   81 € par verre unifocal (-2€)
  • 214 € par verre progressif (-14€ soit -6%)

« Ces éléments révèlent la volonté des consommateurs d’assumer un reste-à-charge et à ne pas conditionner leur choix uniquement au plafond de remboursement, commente Rémi Pascot, Consultant Optique GfK Market Intelligence. D’ailleurs, les montures de la gamme 100€-150€ représentent plus de 20% des ventes réalisées en 2020 et les modèles Haut de gamme >150€ pèsent, eux, 30% du marché. »

 

Méthodologie : Suivi des ventes d’équipement Optique réalisées en France métropolitaine auprès de plus de 12 000 points de vente physiques - réseau Optique (chaines d’opticiens, indépendants, mutualistes). CA et prix moyen exprimés en euros TTC. Calcul "1ère paire" : prix d’achat moyen hors offre promotionnelle « deuxième paire » i.e  2nde paire de lunettes gratuite ou à prix symbolique. Sont retirés de l’analyse les modèles suivants : montures optiques < 10€, verres unifocaux < 20€, verres progressifs < 50€.



Latest Press Releases

View all Press