logo
FR

Suresnes, 03.05.2016

Paysage de la distribution en Europe : GfK ne prévoit qu’un léger ralentissement en 2016

Etude GfK sur la distribution dans 32 pays européens

L’Institut d’études et d’audit marketing GfK a conduit une analyse du paysage de la distribution dans 32 pays européens. Dans son étude, le leader mondial de la mesure de la consommation de biens et services non alimentaires examine le pouvoir d’achat, la part du commerce de détail dans les dépenses totales de la population, l’inflation, la productivité des surfaces de vente et partage ses projections pour l’année 2016.

Pouvoir d'achat en 2015 :

L'économie a progressé et le chômage a diminué dans la plupart des pays européens en 2015. Cette évolution se manifeste dans les chiffres du pouvoir d'achat, en croissance de 3,7% par rapport à l'année précédente. Cette augmentation, malgré de fortes disparités selon les pays, a permis à chaque citoyen de l'Union européenne de disposer en moyenne de 15 948 € pour les dépenses et l’épargne.

Prévision de chiffre d'affaires en 2016 :

Le secteur de la vente au détail était solide l'an dernier et le restera en 2016. Pour les 28 pays de l'UE, les prévisions de GfK ne prévoient qu’un léger ralentissement, avec une croissance s'élevant à 1,1%. L’Institut constatera des développements particulièrement positifs en Roumanie (+7,2 %), ainsi que la poursuite de la croissance des États Baltes (de +3,8 % à +4,9%), qui vont progressivement rattraper les marchés plus matures. GfK s’attend également à une dynamique robuste dans le secteur de la vente au détail en Suède (+4,8%) et en Espagne (+3,7%).

Part du commerce de détail dans la consommation privée:

En 2015, les consommateurs européens ont profité des bas prix de l'énergie, ainsi qu'une meilleure situation économique et d'une augmentation des patrimoines privés dans de nombreux pays européens. Malgré cela, les principaux bénéficiaires de cette situation ont été les secteurs autres que celui de la vente au détail. En conséquence, la tendance à la baisse de la part de la vente au détail de la consommation privée s'est poursuivie en 2015 pour atteindre 30,4% (30,9% en 2014 ; 31,2% en 2013 ; 31,4% en 2012). Les consommateurs ayant plus d'argent à consacrer à leurs achats, le dépensent principalement dans les services, les voyages et les activités récréatives plutôt que dans le secteur de la vente au détail. Ces dépenses se traduisent par des sommes d'argent moins importantes à consacrer à la vente au détail.

Inflation :

Les prix à la consommation restent constants (+ 0,0%) en 2015. C'est une situation rare aussi bien pour le secteur de l'industrie et de la vente au détail que pour les consommateurs. En Février 2016, la Commission européenne prévoyait une augmentation des prix de 0,5%, consécutive à une politique de la banque centrale plus expansionniste et à une reprise économique. Mais les prévisions d'inflation sont atténuées par les prix bas des matières premières. En 2015, une déflation des prix s'est effectivement produite dans de nombreux pays européens. Mais pour 2016, les prévisions de la Commission européenne tablent sur une baisse des prix à la consommation uniquement en Slovénie (- 0,3 %), en Roumanie (- 0,2%), en Lituanie (- 0,1%) et en Bulgarie (- 0,1%).

Dotation en surface de vente :

La surface de vente des 28 pays de l'UE a augmenté de 0,3% l'année passée. Avec une surface de vente de 1,17 m² par habitant, la dotation en surface de vente dans les 28 pays de l'Union européenne a stagné par rapport à 2014 en raison d'une légère augmentation du nombre d'habitants. Malgré une situation difficile dans le secteur de la vente au détail, le Portugal a augmenté sa superficie par habitant à 0,98 m². Contrairement à des marchés au détail saturés comme en Autriche (1,74 m²), aux Pays-Bas (1,62 m²) et en Suisse (1,49 m²), des marchés tels que la République Tchèque (1,03 m²), la Pologne (0,93 m²) et la Turquie (0,66 m²) offrent encore un fort potentiel de développement en matière d'immobilier commercial.

Productivité de la surface commerciale :

Au cours de l'année passée, la productivité des surfaces de vente dans les 28 pays de l'UE a augmenté de 2,7% jusqu'à un peu moins de 4 200 € par m² de surface de vente. C'est une bonne nouvelle pour les commerces sédentaires qui ont pu faire des bénéfices pendant deux années consécutives après des années de baisse du rendement. Le ralentissement de la dynamique online, qui devient un marché plus mature, et l'adaptation progressive des magasins de détail y sont pour beaucoup. Les magasins non rentables ont fermés leurs portes et ont dématérialisé leur offre. On trouve traditionnellement les valeurs les plus intéressantes en termes de productivité du secteur de la vente en Europe du Nord, en Suisse et au Luxembourg, et les plus faibles étant en Europe de l'Est et du Sud-Est. Mais ces derniers pays ne cessent de gagner du terrain.

Selon Dr Gerold Doplbauer, expert de la distribution chez GfK et directeur de l’étude partage son analyse : « Dans l'ensemble, 2015 a été une bonne année pour les consommateurs européens. L'économie de l'Union européenne a progressé et le chômage a diminué dans la plupart des pays. La consommation des ménages a augmenté de manière significative : Les faibles taux d'intérêt ont rendu l'épargne traditionnelle moins attrayante, de nombreux consommateurs ont donc choisi de dépenser leur argent, au bénéfice de la vente au détail. Mais il existe de grandes différences entre les pays et régions en Europe. Quant aux  incertitudes politiques et économiques, les fortes tensions géopolitiques et la menace terroriste, nous étudions toujours leurs impacts sur les investissements des entreprises et sur le climat de confiance des consommateurs».

Téléchargez les illustrations en cliquant sur ce lien

Pour accéder à l’étude complète sur http://www.gfk-geomarketing.com/en/download_gfk_european_retail_study_2016.html

A propos de l’étude

Les indicateurs GfK suivants (pouvoir d’achat, prévision de chiffre d’affaires et part du commerce de détail dans la consommation privée) ont été évalués pour un total de 32 pays européens. Les calculs de chiffre d’affaires et de pouvoir d’achat ont été effectués en euros sur la base du taux de change moyen 2015, comme indiqué par la BCE.

A propos de GfK

GfK fournit une information, de référence, sur les marchés et sur les comportements des consommateurs. Plus de 13 000 experts des études de marché combinent leur passion à 80 années d'expérience en analyse des données. GfK enrichit ainsi de sa vision globale, les insights locaux dans plus de 100 pays. Grâce à l’utilisation de technologies innovantes et à la maîtrise de l’analyse des données, GfK transforme la Big Data en Smart Data, permettant ainsi à ses clients d'améliorer leur compétitivité et d'enrichir les expériences et les choix des consommateurs. Pour en savoir plus, visitez www.gfk.com/fr et suivez nous sur www.twitter.com/GfK

Download (PDF)



Latest Press Releases

  • 08.06.2020
    Covid-19: les consommateurs français prudents quant au monde d’après

    Alors que les mesures de confinement sont progressivement levées, les consommateurs sont encore marqués et se projettent difficilement dans « le monde d’après ». Quels sont les comportements développés au cours des 2 derniers mois ? comment les marchés ont été impactés ? Quelles attentes nouvelles émergent vis-à-vis des marques et enseignes ? Eléments de réponses avec les études GfK Consumer Pulse et PoS Tracking

    Read more
  • 03.06.2020
    Sortie de confinement: plus de 5 M de livres vendus

    Le livre est résolument un bien culturel cher aux Français. Nouvelle preuve: ils ont acheté plus de 5 millions de livres la semaine du 11 mai, soit 3 fois plus que la semaine précédente! Quels univers ont le plus progressé? Détails dans notre dernier CP.

    Read more
  • 02.06.2020
    Confinement: 3 tendances du marché Livre

    Après 7 semaines de confinement, les Français confirment la place particulière du livre dans leur quotidien. Découvrez le Top10 des livres les plus achetés et d'autres tendances clés pour demain.

    Read more
  • 06.01.2020
    Biens techniques : Prévisions 2020 optimistes !

    Après une année 2019 stable, les experts GfK prévoient 1 050 milliards d'euros dépensés en biens techniques en 2020 dans le monde. La dynamique globale sera portée par les univers Electroménager et les Télécoms.

    Read more
View all Press Releases