Möchten Sie zur deutschen Seite wechseln?JaNeina
Close
Communiqué de presse
Press|Health|France|French

L'Optique a généré 6,5 Mds de CA en 2017

28.02.2018

Un Français dépense en moyenne 122€ pour une monture optique

Le marché de l’optique a marqué le pas en 2017 : le secteur a généré un chiffre d’affaires de 6,5 milliards d’euros, en légère baisse de -1,4%. Cette baisse est à modérer puisqu’elle intervient dans un contexte particulier. Emilie Gros, Directrice Panel Optique, précise : « Le marché Optique était depuis 10 ans sur un rythme positif constant, dont une phase de croissance soutenue entre 2006 et 2011, à +13%. »

Les verres de correction sont toujours le cœur du marché Optique en France, avec
4 milliards d’euros de CA, soit 60% de l’activité du marché. Ceux-ci sont en baisse de -2,3% sur l’année.
En parallèle, les montures optiques pèsent pour 27% du marché et sont le seul segment en légère hausse en 2017, à +0,2%. Les solaires représentent moins de 10% du CA Optique,
à 470 millions d’euros, en recul de -0,7%, soit la même tendance que 2016. 

Côté prix, en France, il faut dépenser en moyenne 122€ pour une monture optique
contre 98€ pour une paire de solaires, et compter 140€ par verre (toute correction confondue).
L’étude GfK révèle aussi qu’un équipement complet, monture et verres, en unifocal correspond à
une dépense de 287€ et de 570€ en progressif. 

Au global, GfK attribue la baisse globale du marché à plusieurs facteurs. 

Tout d’abord, l’impact des verres correcteurs puisque 2017 a vu d’une part, une baisse des ventes à l’unité de verres unifocaux (-2,3%), et d’autre part une baisse de prix sur les progressifs.
« Les verres progressifs sont presque 3 fois plus chers que les unifocaux, soit un prix moyen supérieur à plus de 220 € l’unité,
précise Charlotte Burel, experte Optique de GfK. Aussi, lorsque
le prix recule de 5€ en moyenne sur l’année, l’impact est fort sur le marché. En 2017, cela représente
une baisse de plus de 50 millions d’euros. »

Ensuite, l’impact de la nouvelle politique de prise en charge par la Sécurité Sociale et mutuelles. Les Français se sont ainsi moins équipés en 2nd équipement de correction. Leur choix s’est reporté ainsi sur les solaires, en hausse de +6,5% en nombre d’unités vendues.

Dans la même logique, le marché des lentilles de contact illustre aussi cette situation. Le nombre de boites achetées est en baisse de -2,6%, soit 7,7 millions d’unités quand le nombre de lentilles vendues est lui, en hausse de +1,2%. « Les Français recherchent plus de simplicité dans leurs achats optiques et s’orientent vers des conditionnements dits ‘grand format’, explique Emilie Gros. Et la distribution sur Internet accélère le phénomène, favorisant l’achat en volume et l’émergence d’acteurs low cost. ». 

Cependant, le marché Optique a encore de nombreux leviers de croissance devant lui.
L’impact démographique joue en faveur d’un équipement croissant de la population française : le vieillissement de la population française mais aussi un équipement croissant parmi les actifs et plus jeunes, du fait de l’usage intensif des écrans.

 

La presse en parle

General