Möchten Sie zur deutschen Seite wechseln?JaNeina
Close
Communiqué de presse

La crise grecque pèse sur le climat de la consommation en France et en Europe

16.07.2015

Résultats du deuxième trimestre 2015 de l'étude GfK Consumer Climate Europe pour la Commission européenne.

Suresnes, le 16 juillet 2015. Les longues tractations entre la Grèce et ses créanciers ont nettement pesé sur le moral des consommateurs dans la plupart des pays européens au deuxième trimestre 2015. L’Europe de l'Est a été particulièrement touchée, même si la crise entre la Russie et l'Ukraine joue également un rôle majeur. La France apparaît déstabilisée par la faiblesse de ses perspectives économiques et par le climat d’Affaires tendu au sein de la zone euro. Néanmoins, l'indicateur GfK Consumer Climate des 28 pays de l'Union européenne (UE28) a gagné 1 point depuis le mois de mars, pour atteindre 10,8 points.

Le deuxième trimestre 2015 a vu la crise grecque lourdement peser sur le moral des consommateurs européens, avec par voie de conséquence, la stagnation ou la révision à la baisse des anticipations économiques dans de nombreux pays. L’Institut GfK a conduit ce sondage au cours des deux premières semaines de juin durant lesquelles les négociations entre la Grèce et ses créanciers traversaient une crise. Les dernières actualités – négociations, fermeture des banques grecques, référendum  et accord trouvé le 13 juillet – ne sont donc pas reflétées dans cette enquête. Tout laisse à penser que le moral des européens, principalement au sein de l'Union monétaire, risque de se détériorer davantage au cours de l'été. Cela vaut, en particulier, pour des pays comme l'Allemagne, l'Italie, la France et l'Espagne, qui supportent une part importante de la dette grecque ou sont également aux prises avec une conjoncture économique difficile.

Les anticipations de revenu ainsi que la disposition à acheter varient selon les différents pays. Les influences propres à chaque pays au deuxième trimestre étaient plus fortes que les effets éventuels de la sortie de la Grèce de l'Union monétaire européenne. Néanmoins, l'indicateur GfK Consumer Climate UE28 a augmenté de 1 point globalement depuis le mois de mars, pour atteindre 10,8 points au deuxième trimestre 2015.

France : déstabilisée par la faiblesse des anticipations économiques et la crise grecque

Le taux de chômage en France reste élevé et les perspectives économiques sont moroses. Le contexte international inquiète.

À la lumière de ce constat, il n'est pas étonnant que les consommateurs français ne soient toujours pas convaincus que leur économie puisse renouer avec la croissance ces prochains mois. En conséquence, les anticipations économiques ont chuté de 5 points depuis mars pour atteindre 5,5 points.

La timide tendance à la hausse des anticipations de revenu semble également s'être interrompue au cours des trois premiers mois de l'année. L'indicateur a atteint avec peine les -19 points en mars, sa valeur la plus élevée depuis avril 2010. Il a depuis reculé de 4,7 points. En juin 2015, il s'établissait à -23,7 points. En raison du taux de chômage élevé, des réformes nécessaires du marché de l'emploi, et des inquiétudes soulevées par le contexte politique international, notamment celui de la Grèce, les Français continuent de penser que leurs revenus vont baisser de manière significative.

Seule la disposition à acheter s'est légèrement redressée au cours des trois derniers mois. Avec une hausse de 4 points depuis mars, elle se maintenait dans la fourchette positive à 1,8 point en juin. L'indicateur d'avril a atteint son plus haut niveau depuis juillet 2007, en culminant à 3,5 points

 

À propos de cette étude

Les résultats de l'étude GfK Consumer Climate Europe sont extraits d'un sondage auprès des consommateurs mené dans tous les pays de l'Union européenne pour le compte de la Commission européenne. Environ 40 000 personnes sont interrogées dans les 28 pays chaque mois. Ces répondants sont représentatifs de la population adulte de l'Union européenne.

Les indicateurs GfK de l'étude Consumer Climate Europe sont fondés sur des sondages mensuels portant sur le moral des consommateurs. Ils traitent de la situation économique générale dans les différents pays et de la situation des ménages.

Les questions de l'étude GfK Consumer Climate Europe sont posées tous les mois, principalement dans le cadre d'un sondage « omnibus ». Ce sondage traite de plusieurs thèmes et est mené par téléphone ou en face à face.

Parmi les douze questions posées mensuellement, cinq questions jouant un rôle déterminant dans le climat de la consommation sont retenues pour l'étude GfK Consumer Climate Europe.

Les cinq indicateurs sélectionnés – anticipations économiques, anticipations de prix, anticipations de revenu, disposition à acheter et propension à épargner – sont calculés comme suit :

Les « totaux nets » servent de base au calcul des indicateurs. La proportion des consommateurs dont la réponse est négative (par exemple, la situation financière du ménage a empiré (nettement)) est soustraite de la proportion des consommateurs dont la réponse est positive (par exemple, la situation financière du ménage s'est améliorée (nettement)).

Ce total net est par la suite normalisé à l'aide de méthodes statistiques, puis converti de sorte que la moyenne à long terme de l'indicateur soit zéro point et qu'il existe une fourchette de valeurs théorique de + 100 à - 100 points. Toutefois, sur une base empirique, les valeurs entre + 60 et - 60 points se sont généralement avérées réalistes depuis 1980.

Si un indicateur reflète une valeur positive, ce facteur est évalué par les consommateurs comme étant supérieur à la moyenne sur le long terme. De même, l'inverse est vrai pour les valeurs négatives. La normalisation facilite la comparaison des indicateurs des différents pays, car les variations de comportement de réponse résultant des diverses mentalités sont compensées, alors que la tendance fondamentale des indicateurs reste inchangée.

A propos de GfK

GfK fournit une information de référence sur les marchés et sur les comportements des consommateurs. Plus de 13 000 experts des études de marché combinent leur passion à 80 années d'expérience en analyse des données. GfK enrichit ainsi de sa vision globale, les insights locaux dans plus de 100 pays. Grâce à l’utilisation de technologies innovantes et à la maîtrise de l’analyse des données, GfK transforme les Big Data en Smart Data, permettant ainsi à ses clients d'améliorer leur compétitivité et d'enrichir les expériences et les choix des consommateurs. Pour en savoir plus, visitez www.gfk.com/fr et suivez nous sur www.twitter.com/GfK

Download (PDF)

General