Möchten Sie zur deutschen Seite wechseln?JaNeina
Close
Communiqué de presse
Health|Consumer Health|France|French

GfK révèle les facteurs de développement du marché des médicaments biosimilaires en Europe

03.07.2014

Suresnes, le 3 Juillet 2014 -  l’Association Européenne des Médicaments Génériques (European Generics Association – EGA) a présenté les résultats d’une étude de l’institut GfK portant sur les conditions de pérennité du marché des médicaments biosimilaires.Les médicaments biosimilaires permettent un meilleur accès aux soins tout en préservant les comptes de l’assurance maladie, à condition que les pouvoirs publics mettent en place des mesures garantissant le développement d’un marché pérenne de ces médicaments.

 

L’étude a consisté en des entretiens réalisés dans 7 pays européens : la France, l’Allemagne, la Hongrie, l’Italie, la Pologne, l’Espagne et le Royaume-Uni. Au total, 71 experts y ont participé, représentant l’ensemble des acteurs impliqués : médecins, payeurs, pharmaciens, patients et industriels.

 

 

 

 

Les médicaments biosimilaires constituent une opportunité majeure, à la fois pour réaliser des économies et contribuer à la viabilité des systèmes de santé nationaux, et pour améliorer l’accès des patients aux médicaments innovants, à court et à long terme. L’étude met en exergue la nécessité de mettre en place des politiques de soutien au développement d’un marché pérenne des médicaments biosimilaires.

 

 

 

 

Le Gemme-biosimilaires[1] soutient les conclusions de l’étude. Rappelons qu’en France, le marché des médicaments biosimilaires se développe sans politique d’incitation particulière. Ces spécialités sont majoritairement prescrites à l’hôpital, dont certaines dispensées en ville, et constituent des alternatives thérapeutiques d’un intérêt majeur pour les patients, tout en permettant à la collectivité de réaliser d’importantes économies.

 

 

 

 

Comme l’indiquent les conclusions de l’étude menée par GfK, toute politique de développement des médicaments biosimilaires devra comporter des mesures portant notamment sur :

 

 

 

 

- L’information et l’éducation de tous les acteurs (patients, professionnels de santé, autorités de santé et payeurs) pour permettre la construction de la confiance ;

 

- La mise en place d’un cadre règlementaire favorable au développement des médicaments biosimilaires permettant un accès au marché sans délai après obtention de l’AMM européenne.

 

- La mise en place d’incitations pour favoriser une utilisation précoce et appropriée des biosimilaires, conjuguées à une politique de prix garantissant la concurrence, le soutien à l’innovation et l’existence d’un retour sur investissement équitable pour les industriels ;

 

 

 

 

Les éléments mis en lumière par GfK seront repris par le Gemme-Bosimilaires à l’occasion d’une présentation de cette étude en France à l’automne 2014. A cette occasion, le Gemme-Biosimilaires présentera sa position officielle et ses propositions concernant le développement du marché des médicaments biosimilaires en France.

 

 

 

 

 

Définition du médicament biosimilaire (ANSM) :

 

 

 

 

 

Un médicament biosimilaire est similaire à un médicament biologique (substance qui est produite à partir d’une cellule ou d’un organisme vivant ou dérivée de ceux-ci) de référence qui a déjà été autorisé en Europe. Le principe de biosimilarité s’applique à tout médicament biologique dont le brevet est tombé dans le domaine public. Les médicaments biosimilaires sont évalués par l’Agence européenne des médicaments (EMA).

 

 

 

 

Nombre de médicaments biosimilaires commercialisés en Europe :

 

 

 

 

14 médicaments biosimilaires, représentant 3 substances actives différentes, sont autorisés aujourd’hui en Europe. Il s’agit principalement de facteurs de croissance (GCSF), de l’hormone de croissance et des érythropoïétines.

 

 

 

 

L’étude est disponible ici : www.egagenerics.com/images/EGA_White_Paper_Summary-_Factors_Supporting_a_Sustainable_European_Biosimilars_Market.pdf

 

 

 

 

 

Le GEMME

 

 

 

L’association réunit 15 industriels du médicament générique et biosimilaires : les laboratoires Actavis, Biogaran, Cristers, Delpharm, EG Labo, H2 Pharma, Hospira, Médis, Ranbaxy, Sandoz, Substipharm, Teva, Venipharm, Zentiva et Zydus. Le GEMME œuvre pour faire reconnaître la qualité et la sécurité des médicaments génériques et biosimilaires dispensés en France et valoriser leur rôle médical, industriel et économique. Le Gemme s’engage à participer au modèle de santé français.

 

 

[1] Le Gemme-biosimilaires est la Commission dédiée aux médicaments biosimilaires au sein du Gemme

 

 

 

 

A propos de GfK

 

GfK fournit une information, de référence, sur les marchés et sur les comportements des consommateurs. Plus de 13 000 experts des études de marché combinent leur passion à 80 années d'expérience en analyse des données. GfK enrichit ainsi de sa vision globale, les insights locaux dans plus de 100 pays. Grâce à l’utilisation de technologies innovantes et à la maîtrise de l’analyse des données, GfK transforme la Big Data en Smart Data, permettant ainsi à ses clients d'améliorer leur compétitivité et d'enrichir les expériences et les choix des consommateur. Pour en savoir plus, visitez www.gfk.com/fr et suivez nous sur www.twitter.com/GfK_en

 

 

 

Download (PDF)

General