Möchten Sie zur deutschen Seite wechseln?JaNeina
Close
Communiqué de presse

Etude “GfK Purchasing Power Europe 2016”

Paris, 15.11.2016

Comparée à 2015, la valeur nominale du pouvoir d’achat des Européens en 2016 a augmenté de 0,3%. Le revenu net de la population est très variable selon les 42 pays pris en compte dans l’étude GfK. Le pouvoir d’achat le plus élevé concerne le Liechtenstein, la Suisse et le Luxembourg alors que la Biélorussie, la Moldavie et l’Ukraine enregistrent le pouvoir d’achat le plus faible. Les Ukrainiens n’ont que 1/80ème du pouvoir d’achat des habitants du Liechtenstein. Ce sont quelques conclusions de l’étude « GfK Purchasing Power Europe 2016 »

Selon cette étude, les consommateurs européens ont disposé en 2016 d’environ 9 800 milliards d’euros pour leurs dépenses et épargnes. Cela correspond à un pouvoir d’achat moyen par habitant de 13 672 euros pour les 42 pays évalués dans l’étude, soit une augmentation d’environ 0,3%. La faible croissance du pouvoir d’achat par habitant en Europe s’explique notamment par les effets des taux de change et la stagnation des taux de croissance dans certains des plus grands pays. Néanmoins, de nombreux pays enregistrent des taux de croissance supérieurs à 5% : l’Islande, la Bulgarie, la Roumanie, l’Estonie, la République Tchèque, la Bosnie Herzégovine, la Croatie, Malte, la Slovaquie et la Lettonie.

Il subsiste encore un grand écart entre les revenus nets en Europe : les habitants du Liechtenstein, le pays au pouvoir d’achat le plus élevé, ont près de 80 fois plus de pouvoir d’achat par personne que les Ukrainiens (plus faible pouvoir d’achat). Les quatre pays les plus peuplés, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la France et l’Italie, représentent environ 40% de la population européenne et près de 60% du pouvoir d’achat en Europe. Même parmi les dix pays les mieux classés, le Liechtenstein et la Suisse dépassent nettement les autres pays dont le pouvoir d'achat est de 3 à 4,6 fois supérieur (respectivement) à la moyenne européenne. Le Luxembourg, classé troisième, est cependant loin derrière et représente 2,2 fois la moyenne européenne. Tous les autres pays parmi les dix premiers ont un pouvoir d'achat moyen par habitant au moins 1,5 fois supérieur au niveau moyen européen.

 

Certains mouvements ont eu lieu dans le classement des dix premiers pays par rapport à l'an dernier, principalement en raison des effets des taux de change. Le Luxembourg dépasse la Norvège pour s'emparer de la troisième place, tandis que l'Islande grimpe à la cinquième place et que la Grande-Bretagne perd 4 places pour se retrouver en dixième position.

Une comparaison de pays proches dans le classement et situés dans une même zone géographique offre un aperçu de la répartition de la richesse. Voici quelques résultats de l’étude GfK sur le pouvoir d'achat concernant la France, les Pays-Bas, l'Italie, l'Espagne, la Pologne et la Hongrie. Ces résultats révèlent de grands contrastes entre ces pays, en termes de revenus de la population et du potentiel de dépenses associé pour le commerce de détail, les services, l'hébergement, l'assurance, la mobilité, etc.

La France après la réforme des régions

La France a un pouvoir d'achat moyen par habitant de 19 254 € et se trouve environ 41% au-dessus de la moyenne européenne, à la 12ème place, suivie de près par la Belgique (18 983 € par habitant, 13ème place) et les Pays-Bas (17 901 € par habitant, 15ème place). La réforme administrative en France a conduit à une restructuration des régions le 1er janvier 2016, ramenant le nombre de régions de 22 à 13. Les nouvelles régions ont en moyenne 4,9 millions d'habitants au lieu des 2,9 millions avant la réforme, ce qui influe sur les valeurs de pouvoir d'achat par habitant. Avec un pouvoir d'achat moyen par habitant de 22 799 €, la région Ile-de-France reste très en avance sur le reste du peloton. Ainsi, les habitants de la région Ile-de-France ont en moyenne 1,2 fois plus de pouvoir d'achat que la moyenne nationale et un peu moins de 1,7 fois la moyenne européenne. La seule autre région au pouvoir d'achat par habitant supérieure à la moyenne est l’Auvergne-Rhône-Alpes ; l'ancienne région Auvergne profite de sa fusion avec la région Rhône-Alpes, qui a un pouvoir d'achat plus important et un nombre plus élevé d’habitants.

Au cours des années précédentes, la région Nord-Pas-de-Calais était au dernier rang du classement régional. La fusion de cette région avec la Picardie n’a apporté que très peu de changement : le pouvoir d'achat par habitant disponible pour les habitants de la nouvelle région Nord-Pas-de-Calais-Picardie est 25% inférieur à la moyenne de la région voisine, l’lle-de-France.

Une situation relativement équilibrée pour les Pays-Bas

Les Pays-Bas ont un pouvoir d'achat moyen par habitant de 17 901 euros, ce qui place le pays au 15ème rang et 31% au-dessus de la moyenne européenne. La province de Zélande est au niveau du pouvoir d'achat moyen du pays par habitant avec 17 845 €. Sept des douze provinces se situent également dans cette fourchette. Ces provinces ne s'écartent que de 6% du pouvoir d'achat moyen des Pays-Bas. Ainsi, la répartition régionale du pouvoir d'achat dans ce pays est très homogène.

Les environs d'Amsterdam, la Hollande septentrionale, la Hollande méridionale et Utrecht ont le pouvoir d'achat par habitant le plus élevé du pays. Avec 19 346 € par habitant, Utrecht a le pouvoir d'achat le plus élevé parmi les douze provinces. Ainsi, les habitants d'Utrecht ont en moyenne un pouvoir d’achat supérieur de 8% à la moyenne nationale et environ 40% de plus que la moyenne européenne. En revanche, dans le nord-est du pays, Groningen, Drenthe et Friesland ont un pouvoir d'achat qui est de 10 à 15% inférieur à la moyenne. Groningen est en dernière position avec un pouvoir d'achat moyen par habitant de 15 208 €, soit environ 15% de moins que la moyenne nationale. Même ainsi, les habitants de Groningen ont environ 1 500 € de plus par personne que la moyenne européenne.

L'Espagne est le seul pays à représenter la moyenne européenne

En 2016, l'Espagne a un pouvoir d'achat par habitant de 13 840€, ce qui la place 1,2% au-dessus de la moyenne européenne et à la 17ème place. L'Espagne est relativement seule au milieu du classement du pouvoir d'achat européen. Juste à côté, l'Italie (16e place) est à un niveau de 16 709€ par personne et 22% au-dessus de la moyenne européenne et Malte (18ème) décroche avec 11 366€ par personne. La province la plus riche d'Espagne est Guipuscoa, qui a un pouvoir d'achat par habitant d'environ 18 483€. Les habitants de Guipuscoa bénéficient donc environ d’un tiers de plus de pouvoir d’achat que la moyenne espagnole et rejoignent les Irlandais. Les habitants de Cadix, la province la moins riche, ont un pouvoir d'achat moyen par habitant de seulement 9 333€, soit un tiers de moins que la moyenne nationale. Avec un pouvoir d'achat par habitant de 13 706 €, les habitants des Asturies sont presque exactement à la moyenne.

Le fossé nord-sud en Italie

L'Italie a un pouvoir d'achat moyen par habitant de 16 706€, soit environ la moyenne des pays de l'Union Européenne des 28. Cela équivaut à 22% de plus que la moyenne européenne totale, ce qui place l'Italie à la 16ème place parmi les 42 pays de l'étude. Avec un pouvoir d'achat par habitant de 22 722 €, Milan est à la première place parmi les 112 provinces du pays. Les habitants de Milan ont donc en moyenne 36% de pouvoir d’achat de plus que la moyenne nationale. Crotone dans le sud de l'Italie occupe la dernière place avec un pouvoir d'achat par habitant de 9 996 €, soit environ 40% de moins que la moyenne nationale.

Il existe un réel écart entre le Nord et le Sud dans la répartition géographique du pouvoir d'achat en Italie. Les villes de Milan, Bologne, Venise et Turin dans le nord de l'Italie ont généralement un pouvoir d'achat nettement supérieur à la moyenne. Milan, la région au plus grand pouvoir d'achat, se situe deux tiers au-dessus de la moyenne européenne. La région centrale du pays, au niveau similaire à celui de Rome, a un pouvoir d'achat correspondant à la moyenne nationale. Naples, dans le sud, a un pouvoir d’achat nettement inférieur à la moyenne. Crotone, la région à faible pouvoir d'achat, reste 30% inférieure à la moyenne européenne.

La Pologne marquée par d'importantes disparités de revenus

Les Polonais ont un pouvoir d'achat moyen par habitant de 6 066€ en 2016. Classée à la 29ème place, la Pologne a 47% du pouvoir d'achat moyen en Europe. Le district au pouvoir d'achat le plus élevé est la capitale, Varsovie, avec 11 651€. Les habitants de ce district ont en moyenne près de 83% de plus de pouvoir d'achat que le reste du pays. Malgré cela, ils ont encore environ 15% de moins que la moyenne européenne. Le district de Grójec a un pouvoir d'achat qui se rapproche de la moyenne nationale de la Pologne. Malgré tout, 19 des 380 districts polonais ont un niveau de pouvoir d'achat supérieur de 20% minimum à la moyenne nationale. Cela indique une prospérité croissante dans certaines régions. Mais la situation est totalement différente dans les 103 autres districts qui tombent à 20% ou plus en dessous de la moyenne nationale. Les habitants de Przysucha, le district de Pologne au plus faible pouvoir d'achat, ne disposent que d’un pouvoir d’achat par habitant équivalent à 66,5% de la moyenne polonaise.

 

Des poches de richesse en Hongrie à proximité de la capitale et vers la frontière autrichienne

Les Hongrois ont un pouvoir d'achat moyen par habitant de 5 549€, ce qui place le pays un peu au-dessous de la Pologne, à la 30ème place. Cela équivaut à 40,6% du niveau moyen européen. La Hongrie est divisée en 20 comtés, dont le plus prospère est la capitale, Budapest, avec un pouvoir d'achat moyen par habitant de 6 963€. Cela représente environ 26% de plus que la moyenne nationale, mais seulement la moitié de la moyenne européenne. Seulement 7 des 20 comtés ont un pouvoir d'achat supérieur à la moyenne. Ils sont situés dans la périphérie de Budapest et s’étendent vers la frontière autrichienne à l'ouest.

Le comté le plus pauvre se trouve dans la région la plus à l'est de la Hongrie, le long de la frontière avec la Roumanie et l'Ukraine. Avec un pouvoir d'achat moyen par habitant de 4 152€, Szabolcs-Szatmar-Bereg est environ 25% au-dessous de la moyenne nationale et à peu près au niveau de à la Roumanie.

A propos de l'étude

L'étude «GfK Purchasing Power Europe 2016» est disponible pour 42 pays européens avec des détails au niveau des régions comme les municipalités et les codes postaux, avec des données sur les habitants et les ménages ainsi que des cartes numériques. Le pouvoir d'achat est une mesure du revenu par habitant après déduction des impôts et cotisations sociales, et incluant les éventuelles prestations d'état. L'étude indique des niveaux de pouvoir d'achat par personne et par an en euros et une valeur d'indice. L’étude se réfère au revenu nominal disponible, ce qui signifie que les valeurs ne sont pas ajustées selon l'inflation. L'étude s'appuie sur des statistiques sur les niveaux de revenu et d'impôts, sur les prestations gouvernementales et sur les prévisions des instituts économiques. Les consommateurs utilisent leur pouvoir d'achat général pour couvrir les dépenses liées à l'alimentation, à la vie, aux services, à l'énergie, aux pensions et à l'assurance privée, ainsi qu'à d'autres dépenses telles que les vacances, la mobilité et les achats de consommation courante.

Informations complémentaires sur les données du marché : http://www.gfk.com/de/products-a-z/regional-market-data/.

Illustrations en qualité d'impression disponibles ici.

 

 

 

 

 

Download (PDF)

Frédérique Bonhomme
Frédérique Bonhomme
General