Möchten Sie zur deutschen Seite wechseln?JaNeina
Close
Communiqué de presse
Social and Strategic Research|Consumer Panels|Trends and Forecasting|France|French

Consommation : les Européens affichent un optimisme prudent.

19.04.2018

L’état d’esprit des consommateurs européens montre une légère baisse d’optimisme au
1er trimestre 2018, comparé à la fin d’année dernière. Les pays ayant enregistré de fortes hausses en 2017 de leur indice de confiance ont clairement reculé de quelques points. En moyenne, l’indice Europe de perspectives de croissance économique est passé à 15 points en mars 2018, soit une baisse de -2 points comparé à Décembre 2017. Ainsi, l’euphorie constatée en France et en Autriche après les élections, s’est effectivement atténuée. En parallèle, en Belgique et République Tchèque, les consommateurs se montrent tout à fait confiants envers les perspectives économiques de leur pays respectifs.  

Un point positif : l’indice quant aux attentes salariales continue d’augmenter en Europe, de + 1,3 points au 1er trimestre 2018, atteignant ainsi une moyenne de 16,3 points en Mars. Les consommateurs du Royaume-Uni et de Bulgarie sont particulièrement optimistes sur leurs augmentations de salaires, l’indice affichant des progressions à deux chiffres. A contrario, les Espagnols et les Français sont, eux, plus circonspects, l’indice affichant un recul net dans les 2 pays.  

La propension à acheter a globalement baissé à travers l’Union Européenne, de -1,3 points, affichant un indice de 19,7 points en Mars. A noter que cet indice a particulièrement augmenté en République Tchèque, à l’opposé de la tendance Europe, et souligne d’autant plus l’optimisme général des consommateurs tchèques.  

France : un nouveau recul

Après une année boostée et très positive quant aux attentes économiques, « l'effet Macron » semble se dissiper. Au premier trimestre l'indicateur est en baisse de -8,9 points comparés à décembre 2017, s'élevant à 34,5 points en mars 2018.

Parallèlement à la baisse des attentes économiques, les consommateurs français continuent à avoir un avis très prudent quant à l’augmentation de leurs salaires. Les attentes en revenu sont particulièrement pessimistes en février (-31,8 points), le premier trimestre finit à -20.7 points, soit une baisse de -7,1 points comparés à décembre. Cette situation est, néanmoins, à modérer, l'indicateur étant en valeurs négatives en France depuis 2007. 

Après un pic fin 2017, l’indicateur des intentions d’achat en France a baissé ce 1er trimestre, tombant de -6,1 points à 16,1 points. Malgré cette baisse, ce résultat reste bien meilleur qu'en mars 2017, car à la même période, l'indicateur affichait 8,4 points.

Plus d'informations disponibles (inclus cartes et graphiques par pays)

Rolf Bürkl
Global Lead, Public Services
+49 911 395-3056
General